SEO GOOGLE ADWORDS/SHOPPING

Sources :

  • Livre blanc Google Shopping
  • https://support.google.com/merchants
  • Livre blanc Google Adwords Search
  • https://support.google.com/adwords
  • http://blog.octave.biz/comment-optimiser-sa-campagne-google-shopping/

1. Généralités

1.1. 8 Voies de l’E-Marketing

SEO ou “référencement naturel”.

MARKETPLACES ou les places de marché

elles offrent des boutiques virtuelles efficaces où les petits e-commerçants peuvent vendre  leurs produits.

SEA – Search Engine Advertising

consiste à acquérir de la visibilité au sein des supports payants sur les moteurs de recherche.

Cette visibilité se matérialise généralement sous forme d’annonces textuelles ou de bannières.

DISPLAY

les éditeurs des sites web offrent des emplacements publicitaires en location aux annonceurs.

E-MAILING

L’e-mailing demeure un canal d’acquisition fort.

AFFILIATION

L’affiliation reste l’un des principaux leviers pour acquérir notoriété et ventes additionnelles. Ce modèle créé initialement par Amazon, pratique une rémunération selon le CA généré par un affilié, souvent un site éditorial ou un prescripteur. Ce système de commissionnement à la performance a fait ses preuves.

OFFLINE

le phénomène ROPO (Research Online Purchase Offline) a remis le local au goût du jour.

Presse classique.

SMO – MÉDIAS SOCIAUX

Ils permettent aux annonceurs de cibler précisément leurs destinataires et de diffuser des  formats de messages innovants via les plateformes comme Facebook ou Youtube (2ème moteur de recherche au monde).

1.2. TYPOLOGIE DES COMPARATEURS DE PRIX

  • Comparateurs généralistes : ils ont un objectif transversal affiché de trouver la bonne   offre au meilleur prix du marché :

    • Google Shopping

    • Acheter-moins-cher.com

    • Kelkoo

    • LeGuide.com

  • Comparateurs spécialisés par type de produits et/ou services : ils permettent de trouver des offres ciblées dans un secteur de niche, comme les carburants, les voyages, les pièces automobiles, les médicaments, etc :

    • Unooc.fr

    • KAYAK

    • BilletMoinsCher.com

    • MonsieurDrive.com

  • Comparateurs alternatifs : ils permettent de trouver et classer un large choix d’offres selon des critères alternatifs, tels que la position géographique ou les avis des consommateurs :

    • Vozavi

  • Comparateurs hybrides : ils adoptent une démarche généraliste tout en offrant des services de référencement interne payant pour les marchands :

    • Twenga

 

2. Google Shopping

90% des requêtes sont faitent sur Google. 3,3 milliards de requêtes dans le monde par jour.

Grande qualité dans la recherche de résultat des pages

Importante indexation (30 milliards de milliards de page).

Le taux de conversion moyen constaté sur Google est aussi supérieur aux autres.

Google Shopping permet de se différencier sur un produit précis lorsqu’on est le moins cher ou lorsqu’on propose le meilleur service.

Résultat de recherche d'images pour

 

Google Shopping permet aux acheteurs de trouver rapidement et facilement vos produits sur Google.

Vous êtes marchand ? Google Shopping vous apporte les avantages suivants :

  • Plus d’acheteurs potentiels. Google Shopping vous aide à toucher des clients potentiels dès le moment où ils recherchent des articles à acheter sur Google.

  • Contrôle des informations sur vos produits. Google Shopping vous permet de gérer et de mettre à jour les données relatives à vos produits, de sorte que vos clients trouvent des articles pertinents et disponibles.

  • Google Shopping vous apporte de la crédibilité sur le web et vous permet de bénéficier d’un véritable effet notoriété.

Google Shopping est actuellement disponible dans les pays suivants : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Danemark, Espagne, États-Unis, France, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni, Russie, Suède, Suisse et Turquie.

 

2.1. Caractéristique de Google Shopping

Pour commencer à vendre sur Google Shopping, il est nécessaire pour un e-commerçant de communiquer la nature de son catalogue produits disponible à Google via Merchant Center (GMC), une interface permettant de paramétrer ses flux de données vers les serveurs de Google Shopping.

Un flux de données est un fichier contenant l’intégralité des informations relatives aux produits que vous vendez.

En associant vos comptes Google AdWords et Google Merchant Center, vous pouvez diffuser vos produits directement auprès des utilisateurs dans les annonces Shopping.

Les flux Google Shopping doivent répondre à certaines règles relatives :

•     Au juridique (droits d’auteur, contrefaçon, sécurité, territoriale, linguistique, sexuel)

•     A la marque (sujet sensible, incitant à la haine)

•     A la transparence affiliation, représentation trompeuse, offres groupées ..)

•     Aux produits (disponibilité, condition..)

•     A la gestion du compte GMC (Google Merchant Center).

Avant de créer un compte Merchant Center et de configurer vos données produit, vous devez vous assurer que votre entreprise respecte les consignes Merchant Center.

 

2. GOOGLE MERCHANT CENTER

2.1 Compte GMC

C’est la plateforme qui vous permet d’envoyer votre fichier produit à Google. C’est sur Merchant Center que vous gérez vos flux de produits. C’est un peu comme le back-office de Google Shopping.

Utilisez Google Merchant Center comme :

  • une ressource pour gérer vos flux,

  • consulter vos données,

  • découvrir des programmes pour vos produits.

Pour avoir accès à un compte GMC, connectez-vous via une adresse e-mail gmail.

  • section « Informations sur l’entreprise »

Sur votre GMC, renseignez les information concernant votre entreprise

Puis vous validez et revendiquez l’URL de votre site Web, soit en :

  • Importation d’un fichier HTML (méthode la plus courante)

  • Balise HTML

  • Google Analytics

  • Google Gestionnaire de balises

  • section « Produits » permet de :

    • Gérer les flux,

    • d’examiner la qualité des données des flux (Diagnostic).

    • D’afficher une liste détaillée de vos produits

 

2.2. Créer des données relatives aux produits

Une fois que vous avez configuré votre compte, vous pouvez créer et importer les données relatives à vos produits. Différentes possibilités s’offrent à vous :

  • Envoyer vos données sous la forme d’un flux,

  • les transmettre via l’API Content pour Shopping de Google,

  • les importer depuis votre plate-forme d’e-commerce si celle-ci est compatible.

Un flux de données est un fichier constitué d’une liste d’éléments utilisant des groupes d’attributs qui définissent chacun de vos produits de façon unique.

Le catalogue communiqué par un e-commerçant à Google doit être exporté dans un format compatible :

  • .txt : texte

  • .xml : XML

  • .gz : Gnu zip, texte ou XML compressé

  • .zip : Zip, texte ou XML compressé

  • .bz2 : Bzip2, texte ou XML compressé

Le flux produits de Google Shopping doit contenir au minimum 11 attributs de base qui sont obligatoires et communs à tous les types de produits.

Information de base :

Prix de disponibilité :

Catégorie de produit :

Catégorie de produits définie par Google pour votre produit

Code produit :

Résultat de recherche d'images pour

Description détaillée du produit :

Livraison :

Taxes :

 

2.3. Enregistrer un flux

Pour pouvoir importer vos données produit dans Google Merchant Center, vous devez enregistrer un flux pour celles-ci. Cette étape est nécessaire pour tout nouveau flux. Dès qu’un flux a été enregistré, vous pouvez importer et mettre à jour le flux existant sans avoir à l’enregistrer de nouveau.

Pour commencer, accédez à l’onglet Produits dans votre compte Merchant Center, puis sélectionnez Flux dans le menu des pages. Cliquez sur le bouton  pour commencer. Indiquez les informations demandées dans la section Enregistrer un nouveau flux pour continuer.

Dans la section Enregistrer un nouveau flux, vous devez spécifier plusieurs informations concernant votre flux afin de l’enregistrer correctement :

  • Mode

  • Type

  • Pays cible

  • Langue du contenu

  • Devise

  • Nom du flux

  • Mode d’importation

  • Nom du fichier

  • Planning de récupération

La qualité de votre flux fera en grande partie le succès de votre campagne.

 

2.4. Segmenter le catalogue produit

En fonction de la typologie de votre catalogue, vous pouvez segmenter celui-ci en fonction de la marque, la catégorie ou en fonction de vos objectifs commerciaux :

  • Un segment pour le TOP 100 produits, c’est-à-dire ceux qui génèrent le plus de ventes ou le plus de marge. Nous sommes ici sur un enjeu de rentabilité.

  • Des segments pour les opérations commerciales (soldes, fêtes des mères) ou les ventes occasionnelles (vente flash).

Pour segmenter vos produits dans Google Merchant Center, vous pouvez créer des flux différents, ou utiliser des libellés personnalisés [custom label]. L’objectif étant de segmenter votre catalogue selon des valeurs que vous choisissez. Ceci vous permet notamment de gérer vos Coût Par Clics en fonction des catégories que vous aurez créées.

 

2.5. Importer un flux

Une fois que vous avez créé et enregistré votre flux, utilisez-le pour importer vos données.

Quatre options s’offrent à vous pour importer un flux de données dans Google Merchant Center.

  • Importation directe (fichiers de taille inférieure à 20 Mo)

  • Importation via FTP (fichiers de taille inférieure à 4 Go)

  • Importation via SFTP (fichiers de taille inférieure à 4 Go)

  • Récupérations planifiées (fichiers de taille inférieure à 4 Go)

Après l’avoir importé, vous pouvez également planifier sa mise à jour automatique.

Nombre max :

  • 15 flux max

  • 150 000 produits par flux

  • 400 000 produits par compte Google

2.6. Modification des données produits

Il est possible que certains produits soit refusé par Google Merchant Center car ils ne sont pas conforme aux exigences.

Pour savoir s’il y a des erreurs produits lors du chargement du flux, aller sur votre compte GMC / Produits / Diagnostique /

  • Cliquez sur l’onglet en bas à droite “Articles : X erreurs ou avertissements” ou sur la droite du diagramme pour connaître les derniers problèmes rencontrés.

  • Il s’affiche la liste des problèmes rencontrés par l’annonce Shopping

  • Cliquez sur le nombre de la colonne des “Articles concernés” du problème que vous souhaitez traiter.

  • Ce qui vous permet de voir les produits ayant l’erreur sélectionnée.

La modification de l’erreur produit s’effectue dans votre programme boutique en ligne Magento.

Attention :

Lorsque vous importez des données produit dans votre compte GMC, des spécialistes Google  examinent ces derniers afin de s’assurer qu’il respecte les exigences et le règlement de Shopping. Le traitement des données peut prendre de quelques jours jusqu’à trois semaines.

Une fois le flux conforme aux exigences de Merchant Center. Il reste à segmenter, composer et personnaliser les annonces sur Google Adwords afin de pouvoir vendre les produits sur le moteur de Shopping.

 

Lien entre les segments de GMC et les campagnes publicitaires de Google Adwords

3. Google Adwords

Les annonces Google Shopping sont de la publicité qui apparaît dans les résultats de recherche. C’est pourquoi, vous y gérez vos campagnes au sein de Google Adwords.

C’est également ici que vous affectez :

  • 1 – le budget quotidien de chaque campagne pour la diffusion de vos annonce.

  • 2 – le Coût Par Clic maximum (CPC max) pour qu’un client clic sur votre annonce.

3.1. Le principe

Google Adwords est un programme permettant la création et la gestion de campagne publicitaire dédiée aux annonceurs.

Google Adwords permet la création d’annonce publicitaire et sa diffusion sur les services de Google.

Ce n’est pas un critère d’indexation. Le paiement à Google s’effectue au Coût par clic.

L’annonceur ne paie que quand un prospect clic sur son annonce publicitaire pour se rendre sur son site.

Résultat de recherche d'images pour

Google Adwords permet :

  • augmenter le nombre de visites sur votre site Web, ou dans votre établissement,

  • à accroître les ventes en ligne,

  • à recevoir plus d’appels,

  • à fidéliser les clients

3.2. Paramétrage des campagnes

Les campagnes Shopping facilitent la promotion de vos produits en offrant aux utilisateurs des informations détaillées sur les articles que vous vendez avant même qu’ils ne cliquent sur votre annonce.

Les avantages d’une annonce Shopping :

  • Davantage de trafic

  • Prospects mieux qualifiés

  • Simplicité de la gestion des campagnes axée sur le commerce de détail

  • Présence élargie

  • Puissantes fonctionnalités de création de rapports et données sur la concurrence

Création d’une campagne

1. Connectez-vous à votre compte AdWords.

2. Cliquez sur l’onglet Campagnes. Cliquez ensuite sur + Campagne et choisissez Shopping.

Campagne Google Shopping dans Adwords

3.Sur la page « Sélectionner les paramètres de campagne », attribuez un nom à votre campagne. Si vous souhaitez utiliser les mêmes paramètres de campagne que ceux d’une autre campagne Shopping, utilisez l’option « ou charger les paramètres de la campagne » et sélectionnez la campagne dans le menu déroulant « Campagnes existantes ».

4. Fournissez une référence marchand en cliquant sur le menu déroulant Sélectionner un compte et en choisissant la référence appropriée. Cette référence doit être celle du compte Google Merchant Center associé aux produits dont la promotion est effectuée dans cette campagne Shopping.

5. Dans le menu déroulant correspondant au « Pays de vente », sélectionnez le pays dans lequel les produits de la campagne sont vendus. Ce paramètre définit quels produits de votre inventaire Merchant Center font l’objet d’annonces dans cette campagne. Un filtre est appliqué sur les produits en fonction du pays cible qui leur est associé.

6. Si vous souhaitez utiliser les paramètres facultatifs de priorité de la campagne et de filtre d’inventaire, cliquez sur Paramètres Shopping (avancés).

7. Utilisez le paramètre facultatif de priorité de la campagne Shopping lorsque vous diffusez plusieurs campagnes faisant la promotion d’un même produit et que vous souhaitez déterminer quelle campagne (et enchère associée) sera utilisée lors de la diffusion des annonces pour ces produits. La priorité « Faible » est attribuée par défaut à toutes les campagnes Shopping. Pour la modifier, sélectionnez « Moyenne » ou « Élevée » en fonction de la priorité que vous souhaitez affecter à cette campagne par rapport aux autres campagnes Shopping faisant la promotion des mêmes produits.

8. Utilisez le filtre d’inventaire facultatif pour limiter le nombre de produits dont vous faites la promotion dans votre campagne Shopping en fonction des attributs de produits de Google Merchant Center sélectionnés. Par défaut, le filtre d’inventaire est défini sur « Aucun : utiliser tous les produits dans le pays de vente (recommandé) ». Pour modifier cela, sélectionnez Créer un filtre personnalisé.

  • Dans les deux menus déroulants de la section « Correspond à tous les éléments suivants », sélectionnez l’attribut et la valeur associée correspondant aux produits à inclure dans votre campagne Shopping.

  • Pour ajouter un filtre supplémentaire, cliquez sur + et faites vos choix comme indiqué ci-dessus. Vous pouvez choisir jusqu’à sept filtres d’attributs.

9. Par défaut les campagnes Shopping affichent les produits vendus sur des sites en ligne. Si vous souhaitez que votre campagne Shopping inclut des produits vendus dans des magasins à proximité, vous devriez envisager de participer aux annonces produit en magasin. Après l’envoi et la validation d’un flux de produits en magasin via Google Merchant Center, vous pouvez faire la promotion des produits disponibles dans des magasins à proximité dans votre campagne Shopping en cochant la case « Activer les annonces produit en magasin ». Une fois cette case cochée, vous pouvez filtrer ou subdiviser votre inventaire par canal et par canal exclusif.

10. À côté de « Zones géographiques », choisissez les zones géographiques dans lesquelles vous souhaitez que les annonces Shopping de la campagne apparaissent. Vous pouvez ajouter ou exclure certaines zones.

11. Les annonces des campagnes Shopping sont diffusées par défaut sur le Réseau de Recherche de Google ainsi que sur des sites Web partenaires du Réseau de Recherche de Google. Le Réseau de Recherche de Google comprend Google.fr et Google.fr/shopping. Les sites partenaires du Réseau de Recherche sont des sites Web tiers qui affichent des produits disponibles à la vente et des liens vers ceux-ci. Le fait d’inclure ces sites vous permet de toucher davantage d’acheteurs, d’accroître votre visibilité et d’enregistrer davantage de trafic sur vos pages de produits. Si vous ne souhaitez pas les inclure, vous pouvez décocher la case « Partenaires du Réseau de Recherche inclus ».

12. Votre stratégie d’enchères par défaut est « Je définis manuellement mes enchères pour les clics », ce qui signifie que vous définissez vous-même votre enchère au coût par clic maximale (CPC max.). Cette opération s’effectue à l’étape suivante.

13. Indiquez votre enchère au CPC max. à côté de « Enchère par défaut ». Cette enchère est appliquée aux premiers groupes de produits et groupes d’annonces que vous créez. Vous pouvez ensuite ajuster les enchères dans l’onglet « Groupes de produits ».

14. À côté de « Budget », indiquez si vous souhaitez utiliser un « budget individuel » pour cette campagne ou un budget issu d’une bibliothèque partagée. Pour un budget individuel, saisissez le montant que vous souhaitez dépenser quotidiennement pour cette campagne (n’oubliez pas que le montant réel peut varier)

15. Sélectionnez toute autre option avancée pour votre campagne, telle que le mode de diffusion, le calendrier de diffusion des annonces et l’URL de suivi dynamique.

16. Cliquez sur Enregistrer et continuer. La page Créer des groupes d’annonces s’affiche alors. Dans la section « Création du groupe d’annonces », vous devez faire des choix quant à l’organisation de votre campagne. Ces décisions de paramétrage reposent sur vos objectifs pour la campagne. Sachez que vous pourrez toujours revenir sur ces paramètres de campagnes par la suite si c’est nécessaire.

3.3. Budget de campagne

3.3.1. Définir un budget de campagne

Le budget de campagne doit être défini en fonction de vos objectifs publicitaires et du montant moyen qu’il vous paraît raisonnable de dépenser chaque jour.

Le montant de votre budget s’applique à une seule campagne, contrairement à un montant total qui s’appliquerait à toutes vos campagnes. Il correspond au montant moyen que vous êtes prêt à dépenser chaque jour pour cette campagne. Si vous souhaitez vérifier votre budget quotidien moyen pour toutes les campagnes, consultez la colonne « Budget » dans l’onglet Campagnes. Si vous préférez considérer votre budget mensuel plutôt que votre budget quotidien, vous pouvez le calculer en multipliant votre budget quotidien moyen par 30,4 (nombre moyen de jours par mois).

DÉFINIR UN BUDGET QUOTIDIEN POUR UNE NOUVELLE CAMPAGNE

  1. Connectez-vous à votre compte AdWords.

  2. Cliquez sur Campagnes dans le menu des pages.

  3. Cliquez sur le bouton , puis sur le type de campagne que vous souhaitez créer.

  4. (Facultatif) Définissez un objectif de campagne, puis saisissez l’URL du site Web de votre entreprise.

  5. Faites défiler la page « Sélectionner les paramètres de campagne » jusqu’à la section « Budget quotidien ». À cet endroit, vous pouvez soit indiquer un montant de budget individuel, soit utiliser un budget partagé.

  6. Choisissez les autres paramètres de campagne, puis cliquez sur Enregistrer et continuer.

MODIFIER LE BUDGET QUOTIDIEN D’UNE CAMPAGNE

1. SUR LA PAGE « CAMPAGNES », CLIQUEZ SUR L’ICÔNE EN FORME DE CRAYON Edit À CÔTÉ DU BUDGET QUOTIDIEN QUE VOUS SOUHAITEZ MODIFIER.

2. Saisissez un nouveau montant de budget quotidien.

3. Cliquez sur Enregistrer.

3.3.2. Impressions excessives

Pour chacune de vos campagnes publicitaires, vous définissez un budget quotidien. Il s’agit du montant que vous avez prévu d’allouer à vos annonces chaque jour.

Si vous constatez que le coût total quotidien d’une campagne est supérieur au montant que vous avez budgété pour ce jour-là, cela signifie que vous dépensez davantage les jours où le trafic de recherche est élevé et moins les jours où il ne l’est pas. Le trafic de recherche peut varier pour plusieurs raisons : selon qu’on est en semaine ou le week-end, ou encore selon la saison et les vacances.

Le fait de piocher dans votre budget quotidien pour d’autres jours du mois permet d’optimiser les performances de vos campagnes et de vous assurer que vos annonces seront diffusées plus souvent les jours où elles sont très populaires.

Le trafic des internautes fluctuant d’un jour à l’autre, nous pouvons autoriser, sur un jour donné, jusqu’à 20 % de plus que la limite définie par votre budget quotidien. C’est ce que nous appelons les impressions excessives.

Toutefois, notre système fait en sorte que, pour une période de facturation donnée, vous ne paierez jamais plus que le nombre de jours moyen par mois (soit 30,4) multiplié par le montant de votre budget quotidien. Par exemple, si votre budget s’élève à 10 € par jour, la somme maximale à payer par mois sera de 304 €.

Si nous diffusons vos annonces trop souvent et si vos coûts cumulés sur un mois donné dépassent ce que vous auriez dû payer compte tenu du budget quotidien que vous avez défini, un avoir pour impressions excessives est automatiquement appliqué à votre compte. Par exemple, si votre limite de facturation mensuelle s’élève à 304 € et si le cumul des coûts s’élève à 310 € sur une période de facturation donnée, vous recevrez un avoir de 6 €, et seuls 304 € seront débités.

Possible de créer :

  • jusqu’à 10 000 campagnes

  • 20 000 groupes d’annonces par campagne

  • 50 annonces textuelles par groupe d’annonces

3.4. Les groupes d’annonces

3.4.1. Principe

Un groupe d’annonces contient une ou plusieurs annonces ciblant un ensemble partagé de mots clés. Vous définissez une enchère ou un prix à utiliser lorsque la diffusion d’une annonce est déclenchée par les mots clés d’un groupe d’annonces. Il s’agit d’une enchère au coût par clic (CPC). Vous pouvez également définir des prix pour des mots clés spécifiques du groupe d’annonces. Utilisez des groupes d’annonces pour classer vos annonces selon un thème commun, tel que les types de produits ou de services dont vous souhaitez faire la promotion.

Les groupes d’annonces sont le lieu où vous rédigez vos textes d’annonce et choisissez des mots clés susceptibles de déclencher l’affichage de vos annonces lorsque des internautes utilisent ces mots clés dans leurs recherches. Une campagne doit comporter au moins un groupe d’annonces, et un groupe d’annonces doit comporter au moins une annonce.

En organisant vos différents groupes d’annonces par thèmes, vous pouvez être plus précis dans le texte de l’annonce. Vous pouvez ensuite expérimenter diverses formulations pour vos annonces.

Dans AdWords, il est important de bien organiser vos groupes d’annonces en attribuant des intitulés de catégories cohérents avec la nomenclature réelle de votre boutique en ligne.

Une bonne taxonomie permet donc de faciliter l’organisation et la gestion des campagnes au quotidien.

Un même article peut faire partie de plusieurs groupes d’annonces.

Dès lors, il est recommandé d’accorder des libellés communs aux produits selon leurs objectifs commerciaux (KPI ou indicateurs clés de performance) afin de structurer les campagnes  Shopping de manière à pouvoir être exploitées lors des opérations spéciales liées :

•     Aux fêtes

•     Aux soldes

•     Aux ventes occasionnelles (soldes, flash)

•     A la rentabilité (niveaux de marge, vache à lait)

•     A des thématiques (produits fins de gamme, genre…)

3.4.2. Création d’un groupe d’annonce :

  1. Connectez-vous à votre compte AdWords.

  2. Cliquez sur l’onglet Campagnes.

  3. Sous Toutes les campagnes, cliquez sur le nom de la campagne à laquelle vous souhaitez ajouter un groupe d’annonces.

  4. Cliquez sur l’onglet Groupes d’annonces.

  5. Cliquez sur le bouton + Groupe d’annonces.

  6. Sur la page « Créer un groupe d’annonces » qui s’affiche, suivez les instructions pour créer votre groupe d’annonces. Vous aurez également l’opportunité d’y ajouter une première annonce ainsi que des mots clés.

  7. Cliquez sur Enregistrer le groupe d’annonces.

3.4.3. Choix des mots clés

Pour commencer à dresser la liste des mots clés pour l’un de vos groupes d’annonces, répondez aux questions suivantes.

1.  QUEL EST LE THÈME DE VOTRE GROUPE D’ANNONCES ?

Imaginons que vous vendiez des chaussures et que vous diffusiez une campagne axée sur les « Chaussures de sport ». Vous décomposez votre campagne en groupes d’annonces dédiés à chaque type de chaussures de sport, par exemple « chaussures basket enfants » et « chaussures foot hommes ».

2.  QUELS SONT LES MOTS OU EXPRESSIONS QU’UN INTERNAUTE SERAIT SUSCEPTIBLE D’EMPLOYER POUR RECHERCHER DES PRODUITS OU SERVICES ASSOCIÉS AU THÈME DE VOTRE GROUPE D’ANNONCES ?

C’est ainsi que commence la liste des mots clés de votre groupe d’annonces.

Pour obtenir de meilleurs résultats, nous vous recommandons de choisir entre 5 et 20 mots clés par groupe d’annonces. Une fois que la diffusion de vos annonces a commencé, vous pouvez évaluer les performances de vos annonces et de vos mots clés, et réaliser les ajustements requis pour les optimiser.

Exemple :

Pour votre groupe « chaussures basket enfants », votre liste de mots clés pourrait ressembler à celle-ci :

  • chaussures basket jeunes

  • chaussures basket enfants

  • chaussures basket garçon

  • chaussures basket fille

  • chaussures basket ados

Lorsqu’un utilisateur effectue une recherche Google sur chaussures basket enfants ou un terme similaire, votre annonce est susceptible d’être diffusée à côté des résultats de recherche ou sur d’autres sites Web liés au basket pour les jeunes.

Utilisation de l’Outil de planification des mots clés pour enrichir les bases des groupes d’annonce.

Cet outil permet de donner un ordre de prix d’une enchère

Outils / Outil de planification des mots clés

Mots à exclure

Pour obtenir de meilleurs résultats, il est recommandé d’ajouter au moins trois mots clés à exclure par groupe d’annonces. Une fois que la diffusion de vos annonces a commencé, examinez régulièrement le rapport relatif aux termes de recherche (voir guide suivant) afin d’identifier les nouveaux termes de recherche à ajouter en tant que mots clés à exclure.

Exemple :

Imaginons que vous soyez opticien. Vous voulez éviter que la diffusion de votre annonce soit déclenchée lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur des termes comme verres à vin ou verres à boire, ou lorsqu’il consulte des pages Web contenant ces termes. En effet, ce sont plutôt les personnes qui recherchent des verres de lunettes que vous souhaitez toucher. Il est donc judicieux d’ajouter vin et à boire en tant que mots clés à exclure.

3.6. Principe du système des enchères

Dans la vie courante, la plupart d’entre nous associent une vente aux enchères à la vente d’un article contre l’enchère la plus élevée. En revanche, notre système de mise en concurrence des annonces se base sur des critères à la fois de qualité et d’enchère pour déterminer la position de votre annonce.

Donc, même si vos concurrents définissent une enchère plus élevée que la vôtre, il vous est toujours possible d’obtenir une position plus élevée, à un prix plus faible, grâce à la pertinence de vos mots clés et de vos annonces. Le montant que vous paierez sera souvent inférieur à votre enchère maximale, car le maximum que vous payez correspond au minimum requis pour conserver la position de l’annonce, ainsi que les formats d’annonce associés, tels que les liens annexes. Le montant que vous payez est appelé CPC réel.

Il existe de nombreuses façons de définir vos enchères, notamment une suite complète de stratégies d’enchères automatiques. La plupart des utilisateurs commencent par définir leurs enchères avec la stratégie Optimiser les clics ou le Système d’enchères au CPC manuelles.

Il n’existe pas de montant d’enchère recommandé adapté à tous les utilisateurs. Pour déterminer l’enchère adaptée à vos besoins, vous devez tenir compte des élément suivants :

  • Votre type de campagne

  • Le coût de vos mots clés

  • L’efficacité de vos mots clés

3.6.1. Priorité aux clics

(pour les annonces des Réseaux de Recherche et Display)

Si votre principal objectif consiste à attirer des visiteurs sur votre site Web, les clics constituent un bon point de départ. Utilisez le système d’enchères au coût par clic (CPC) afin de ne payer que lorsqu’un utilisateur clique sur votre annonce et accède à votre site.

Avec le système d’enchères au CPC, vous pouvez utiliser l’une des options suivantes :

  • Enchères automatiques

Il s’agit de la méthode la plus facile pour enchérir. Définissez un budget quotidien et laissez le système AdWords ajuster vos enchères au CPC afin de générer le plus grand nombre de clics possible dans les limites de ce budget.

  • Enchères manuelles

Maîtrisez totalement vos enchères au CPC. Le système d’enchères manuelles vous permet de définir des enchères au niveau du groupe d’annonces, ou pour des mots clés ou des emplacements spécifiques. Votre enchère correspond ainsi exactement à celle que vous souhaitez, pour les clics les plus importants pour vous.

Le coût par clic (CPC) est le montant payé par un annonceur à un moteur de recherche ou un éditeur de site pour un clic amenant un visiteur depuis le lien d’une publicité (texte, image, vidéo…) vers le site de l’annonceur.

Le paiement par clic est un modèle publicitaire utilisé par les sites internet, dans lequel les annonceurs payent l’hébergeur de la publicité seulement lorsque qu’un internaute clique dessus.

  • Pour les moteurs de recherches, les annonceurs en général font des enchères sur des mots clés liés à leur cible ou secteur d’activité.

  • Pour les sites de contenu, le prix par clic est en général fixe et ne fait pas appel à un système d’enchères.

Le CPC est un élément très important puisqu’il s’agit de votre enchère, donc du coût maximum que vous êtes prêt à dépenser pour chaque clic sur vos annonces/produit. Le CPC étant affecté au niveau de la campagne, cela signifie que tous les produits du flux auront le même CPC maximum.

C’est la raison pour laquelle on conseille généralement de segmenter votre catalogue produit en plusieurs flux.

Votre enchère au CPC max. correspond au montant maximal qui peut vous être facturé pour un clic. Toutefois, vous êtes généralement amené à payer un prix inférieur, voire très inférieur, à ce dernier. Ce montant final qui vous est facturé pour chaque clic est appelé CPC réel.

Le coût par clic réel (CPC réel) est le montant final qui vous est facturé pour chaque clic. Ce montant est souvent inférieur, parfois de beaucoup, à votre enchère au coût par clic maximal (CPC max.) qui correspond au maximum qui peut vous être facturé pour un clic.

 

3.6.2. Priorité aux impressions

Au lieu d’opter pour un paiement par clic, vous pouvez demander que des frais vous soient facturés chaque fois que votre annonce est visible, à condition que votre campagne ne cible que le Réseau Display. Pour cela, vous devez utiliser le système d’enchères au coût par mille impressions visibles (vCPM), qui vous permet de payer pour chaque millier de fois que votre annonce est diffusée et visible. Nous vous recommandons d’utiliser cette option si votre objectif principal est de présenter votre nom ou votre logo à un maximum de personnes.

3.6.3. Priorité aux conversions

(pour les annonces Shopping, et celles des Réseaux de Recherche et Display)

Cette option d’enchères avancée vous permet d’indiquer à AdWords quel montant vous êtes prêt à payer pour une conversion ou quel doit être le coût par acquisition (CPA). Une conversion (parfois désignée par le terme d’acquisition) est une action particulière que vous souhaitez que les visiteurs de votre site Web effectuent. Il s’agit généralement d’un achat, mais une inscription à une newsletter ou une autre action peuvent également représenter une conversion. Vous payez pour chaque clic, mais AdWords définit automatiquement vos enchères afin d’obtenir autant de conversions que possible au coût par acquisition que vous avez spécifié.

Pour utiliser le système d’enchères au CPA, vous devez, entre autres, activer le suivi des conversions. Cette option est donc proposée aux utilisateurs de niveau intermédiaire et avancé.

3.6.4. Priorité aux vues

(pour les annonces vidéo uniquement)

Si votre principal objectif consiste à évaluer le niveau d’intérêt des utilisateurs pour votre contenu vidéo, et à déterminer où ils choisissent de visionner vos vidéos et à quel moment ils abandonnent le visionnage, vous devez utiliser les enchères au coût par vue (CPV). Grâce à cette méthode, vous payez pour les visionnages et les autres interactions avec la vidéo, telles que les clics sur les incitations à l’action en superposition, les cartes et les bannières associées à une vidéo.

3.6.5. RÉDUIRE LE MONTANT DE VOS ENCHÈRES POUR LES CAMPAGNES LIMITÉES PAR LEUR BUDGET

Même si cela peut paraître paradoxal, le fait de diminuer légèrement vos enchères dans des campagnes marquées comme étant « limitées par leur budget » peut vous aider à recevoir plus de clics. Diminuer les enchères de campagnes dont le budget est limité peut réduire le montant moyen que vous payez lorsqu’un internaute clique sur vos annonces, en laissant la possibilité à votre budget d’aller plus loin et d’enregistrer plus de clics. Toutefois, si vous diminuez vos enchères à tel point que celles-ci ne sont plus compétitives, vous risquez d’obtenir moins de clics. Si vous choisissez de diminuer vos enchères, vérifiez donc votre campagne quelques jours après pour vous assurer que la réduction n’est pas excessive.

Ou laisser AdWords définir automatiquement des enchères à votre place

Enfin, Passer du mode de diffusion accélérée au mode de diffusion standard

3.7. Les enchères automatiques

Source : https://support.google.com/adwords/answer/2979071

Les enchères automatiques définissent des enchères en fonction de vos objectifs de performances. Elles limitent les efforts et vous évitent de vous perdre en conjectures. Chaque type de stratégie d’enchères automatiques est conçu pour vous permettre d’atteindre un objectif commercial spécifique.

Le réglage d’enchères s’effectue depuis

  • l’interface principale sous l’onglet “Paramètres de campagnes”

  • et sous “Stratégie d’enchères”.

Google AdWords propose principalement deux modes d’enchères pour gérer ses campagnes.

  • Mode manuel (avec un coût par clic maximal)

L’annonceur proposera son CPC maximal, c’est à dire le prix maximum susceptible d’être payé à chaque clic d’un internaute sur une annonce. Ce dernier sera calculé après une analyse de rentabilité interne à l’annonceur et en rapport avec les CPC pratiqués par le marché.

Maîtrisez totalement vos enchères au CPC. Le système d’enchères manuelles vous permet de définir des enchères au niveau du groupe d’annonces, ou pour des mots clés ou des emplacements spécifiques. Votre enchère correspond ainsi exactement à celle que vous souhaitez, pour les clics les plus importants pour vous.

  • Mode automatique (via un Coût Par Acquisition CPA max ou cible)

Il s’agit de la méthode la plus facile pour enchérir. Définissez un budget quotidien et laissez le système AdWords ajuster vos enchères au CPC afin de générer le plus grand nombre de clics possible dans les limites de ce budget.

Différentes stratégies d’enchère automatique :

3.7.1. Optimiser les clics

Présentation:

Définit automatiquement vos enchères de sorte que vous enregistriez autant de clics que possible dans les limites de votre budget.

Permet d’augmenter les clics sur les termes à faible trafic sans dépasser un budget donné.

Fonctionnement :

Le système AdWords s’efforce d’augmenter le nombre de clics enregistrés par vos ensembles de mots clés, groupes d’annonces ou campagnes, tout en veillant à ne pas dépasser un montant cible donné. Si vous n’avez pas défini le montant de vos dépenses cibles, AdWords tente d’utiliser le budget quotidien restant de toute campagne utilisant cette stratégie d’enchères.

Limite d’enchère au CPC:

Vous pouvez définir un plafond d’enchère pour les mots clés, groupes d’annonces ou campagnes qui utilisent une stratégie de portefeuille « Optimiser les clics ». Vous contrôlez ainsi le montant maximal que vous êtes prêt à payer par clic. Si vous n’indiquez pas d’enchère au CPC maximale limite, AdWords ajuste vos enchères afin que vous obteniez autant de clics que possible, en dépensant le budget cible alloué par vos soins.

Dépenses cibles:

Les dépenses cibles désignent la somme que vous êtes prêt à payer chaque jour pour l’ensemble de vos mots clés, groupes d’annonces et campagnes utilisant cette stratégie d’enchères. AdWords s’efforce de ne pas dépasser le montant de vos dépenses cibles, mais peut être amené à dépenser plus ou moins selon le budget restant et les fluctuations en termes de coûts de clics.

Le montant de vos dépenses cibles est réparti entre

  • les mots clés,

  • les groupes d’annonces

  • et les campagnes d’une même stratégie,

qui peut s’appliquer à plusieurs budgets de campagne quotidiens.

Si vous n’avez pas fixé de montant de dépense cible, le système AdWords tente d’atteindre vos objectifs d’enchères automatiques dans les limites de votre budget quotidien (ou de vos budgets, si vous avez appliqué votre stratégie à des mots clés, groupes d’annonces ou campagnes utilisant plusieurs budgets).

Même si vous définissez des dépenses cibles supérieures à votre budget quotidien, les dépenses totales de chaque campagne seront normalement plafonnées par le budget quotidien alloué. Veuillez noter que vous risquez alors d’enregistrer des impressions excessives.

 

3.7.2. Emplacement cible sur la page de recherche

Présentation:

Ajuste automatiquement les enchères pour augmenter vos chances de voir vos annonces diffusées en haut de la page ou sur la première page des résultats de recherche.

Améliorer votre visibilité sur la première page de résultats de recherche Google ou occuper une position optimale.

Fonctionnement:

AdWords ajuste automatiquement vos enchères à la hausse ou à la baisse pour diffuser vos annonces en haut de la page ou sur la première page de résultats de recherche Google. Cette stratégie d’enchères est applicable aux mots clés, groupes d’annonces et campagnes qui ciblent le Réseau de Recherche uniquement.

A savoir:

Le classement de l’annonce est une combinaison de plusieurs facteurs, à savoir votre enchère, la qualité de vos annonces ainsi que l’impact attendu des extensions et autres formats d’annonces.

Même si vos concurrents définissent une enchère plus élevée que la vôtre, il vous est toujours possible d’obtenir une position plus élevée, à un prix plus bas, grâce à la pertinence de vos mots clés et annonces.

Deux options d’emplacement :

  • En haut de la première page de résultats de recherche

  • N’importe où sur la première page des résultats de la recherche

3.7.3. Taux de surclassement cible

Présentation :

Permet de sélectionner un domaine que vous souhaitez surclasser dans les résultats de recherche et d’indiquer à quelle fréquence vous voulez le faire.

Permet d’obtenir plus de visibilité que d’autres domaines dans les résultats de recherche

Fonctionnement:

Lorsque votre annonce surclasse une autre annonce, soit elle est affichée au-dessus de l’annonce de l’autre domaine sur les pages des résultats de recherche Google, soit elle s’affiche lorsque l’autre annonce ne s’affiche pas. Il est important de comprendre que cette stratégie n’améliore pas nécessairement le classement général de votre annonce. Elle permet seulement de vous aider à améliorer votre classement par rapport aux annonces d’un autre domaine.

3.7.4. CPA cible (Coût Par Acquisition)

Présentation:

Définit automatiquement vos enchères sur le Réseau Display ou le Réseau de Recherche afin de générer autant de conversions que possible pour le coût par acquisition (CPA) cible que vous spécifiez.

Obtenir plus de conversions avec votre CPA cible.

Fonctionnement:

Le système d’enchères au CPA cible se base sur l’historique de votre campagne et évalue le contexte au moment de la mise en concurrence pour définir automatiquement l’enchère au CPC correspondante optimale pour votre annonce, chaque fois que cette dernière est susceptible d’être diffusée. Le système AdWords définit ces enchères de façon à atteindre un CPA moyen égal à votre cible au niveau de l’ensemble des groupes d’annonces et des campagnes basés sur cette stratégie.

3.7.5. Optimiseur de CPC

Présentation:

Permet d’ajuster automatiquement vos enchères manuelles afin de générer un maximum de conversions.

Permet d’obtenir plus de conversions tout en gardant le contrôle des enchères de mot clé.

Fonctionnement:

Avec ce système, vous contrôlez vos enchères comme vous le faisiez auparavant, mais celles-ci sont ajustées individuellement selon la probabilité qu’un clic génère une conversion. Si un clic semble susceptible de générer une conversion, l’optimiseur de CPC augmente votre enchère au CPC max. de 30 % au maximum (après application de tout ajustement d’enchère défini). Si un clic présente moins de probabilité de générer une conversion, l’optimiseur de CPC applique jusqu’à 100 % de réduction à l’enchère.

L’optimiseur de CPC effectue une autovérification en laissant une partie de votre trafic utiliser vos enchères au CPC max. standards. Il compare ensuite les deux ensembles de résultats et procède aux ajustements nécessaires. Ainsi, lorsque vous activez l’optimiseur de CPC, vous devriez constater de meilleurs résultats de conversions (ou au moins identiques).

3.7.6. ROAS cible

Présentation :

Définit automatiquement les enchères de façon à obtenir autant de conversions que possible avec le retour sur les dépenses publicitaires que vous avez défini.

Atteindre un retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) cible lorsque vous attribuez une valeur différente à chaque conversion.

Fonctionnement :

La stratégie d’enchères avec objectif de retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) automatise intégralement la gestion de vos enchères afin d’optimiser la valeur générée par votre campagne Shopping. Vous n’avez qu’une valeur à fournir : un « objectif de retour sur les dépenses publicitaires » ou « ROAS cible ». Ce dernier correspond à la valeur totale enregistrée divisée par le coût total. Par exemple, si vous dépensez 1 € dans votre campagne Shopping et obtenez un chiffre d’affaires de 5 €, votre retour sur les dépenses publicitaires est de 500 %.

Cette stratégie d’enchères intelligentes AdWords prend en compte de nombreux facteurs pour chaque recherche effectuée par un utilisateur, afin d’estimer la probabilité selon laquelle il peut générer une conversion et la valeur de cette dernière. Cette stratégie se sert de ces estimations pour déterminer la meilleure enchère pour chacun de vos produits : si un utilisateur est susceptible de générer une conversion à valeur élevée, elle définit une enchère élevée. Autrement, l’enchère définie sera faible.

 

Google Shopping - Analyser ses résultats dans Analytics

 

4. Analyse des chiffres sur Google Shopping

Pour vérifier la performances de vos mots clés, vous pouvez les trier en fonction des statistiques de conversion standards. Voici quelques exemples :

  • Tri par conversions afin d’identifier les mots clés qui génèrent le plus de conversions. Vérifier si votre campagne est productive

  • Tri par taux de conversion afin d’identifier les mots clés les plus efficaces pour générer des conversions. Mesurer la fréquence moyenne à laquelle un clic génère une conversion

  • Tri par coût par conversion afin d’identifier le coût moyen de chacune des conversions. Total de vos coûts divisé par votre nombre total de conversions.

   

Pour accéder au tableau de conversion : Outils / Conversions

4.1. LE ROI

Comme tout levier marketing, c’est le ROI qui doit orienter votre analyse.

Google Shopping - Le ROI

Exemple 1 :

ROI – Retour sur Investissement :

((Chiffre d’affaires généré – Coût Google Shopping) / Coût Google Shopping) x 100

  • ((21 144,68 € – 3 195,86 €) / 3 195,86 €) x 100 = 561 %

Dans mon exemple client, le ROI est positif de 561 %. Autrement dit, pour 1 € dépensé sur Google Shopping, l’entreprise en a gagné 5,6 €. Sur le papier, ce résultat semble très séduisant, cependant il ne faut pas oublier que le chiffre d’affaires n’est pas ce qui finit dans la poche de l’e-commerçant à la fin du mois.

Dans notre exemple, nous sommes sur un chiffre d’affaires HT hors port, auquel il faut également retirer le coût d’achat des marchandises vendues. Tout dépend des secteurs d’activité, mais nous allons admettre que la marge moyenne est de 50%.

  • (21 144,68 € x 50%) = 10 572,34 €

  • (10 572,34 € – 3 195,86 € de dépenses Adwords) = 7 376,48 €

  •  

À la fin de ce mois de décembre 2015, Google a permis à l’entreprise de dégager 7 376,48 € de marge nette.

Le ROI est bien ce qui vous intéresse le plus en tant qu’e-commerçant, cependant ce chiffre ne vous donne aucune indication permettant d’optimiser le résultat de vos campagnes.

Exemple 2 :

Nombre total de ventes (ou de nouveaux clients) : 30

x chiffre d’affaires moyen par vente (ou par nouveau client) : 50 €

= chiffre d’affaires total : 1 500 €

Frais AdWords : 300 €

+ Coûts de fonctionnement : 1 125 €

( le montant des autres coûts de fonctionnement liés aux produits ou aux services vendus)

= coût total : 1 425 €

Chiffre d’affaires total : 1 500 €

– coût total : 1 425 €

= bénéfice total : 75 €

Bénéfice total : 75 €

÷ frais AdWords : 300 €

= retour sur investissement AdWords : 25 %

Dans cet exemple, cela signifie que pour 1 € dépensé dans AdWords, vous réalisez un chiffre d’affaires d’1,25 €.

 

4.2. LE TAUX DE CONVERSION

Taux de conversion

(Nombre de conversions) / (Nombre de visites)

Google Shopping est un formidable outil pour générer du trafic qualifié sur votre site internet, mais les convertir en acheteur, c’est tout autre chose. En théorie, le taux de conversion moyen est estimé entre 1% et 3%, mais tout dépend de votre secteur d’activité.

Sur Google Shopping, votre positionnement prix aura donc une forte influence sur vos résultats. L’internaute est à la recherche de LA bonne affaire. Et pour cela, il ne va pas hésiter à comparer votre produit avec ceux de vos concurrents.

Outre le prix, l’ergonomie de votre site, le tunnel de commande, le montant de frais de port, le délai de livraison… autant d’éléments qui vont également influencer votre taux de conversion.

4.3. Niveau de qualité

VÉRIFIER VOTRE NIVEAU DE QUALITÉ POUR ÉVALUER LA PERTINENCE.

Chaque fois qu’une recherche déclenche la diffusion de votre annonce, AdWords calcule le niveau de qualité de votre annonce pour cette recherche. Le niveau de qualité est un récapitulatif utile de nos calculs. Il s’agit d’une estimation de la pertinence de vos annonces, mots clés et page de destination. C’est une façon de déterminer si vos annonces et mots clés offrent une expérience positive pour les clients.

Voici quelques principaux facteurs qui ont une influence sur le niveau de qualité :

  • le taux de clics attendu, qui indique la probabilité qu’une personne clique sur l’une de vos annonces avec ce mot clé, indépendamment de la position de l’annonce ;

  • La pertinence de l’annonce, qui indique à quel point votre mot clé est lié à vos annonces

  • la convivialité de la page de destination, qui indique la pertinence et l’utilité de la page de destination de votre site Web lorsque des personnes cliquent sur votre annonce.

Toutes choses égales par ailleurs, plus le niveau de qualité de votre mot clé est élevé, moins le coût de clics est important et meilleure est la position de votre annonce. Donc, en améliorant la qualité de votre annonce, vous pouvez augmenter la visibilité de votre annonce et obtenir plus de clics en conservant le même budget publicitaire (en d’autres termes, vous obtenez un meilleur retour sur investissement).

Vous pouvez examiner votre niveau de qualité pour n’importe quel mot clé dans votre compte.

Connaître l’État des mots clés

  1. Connectez-vous à votre compte AdWords.

  2. Cliquez sur l’onglet Mots clés.

  3. Regardez la colonne « État » pour consulter le niveau de qualité de votre mot clé. Cliquez sur l’état d’un mot clé pour consulter des informations plus détaillées. Vous pourrez ainsi afficher des statistiques pour le taux de clics attendu, la pertinence de l’annonce et la convivialité de la page de destination.

4.5. Afficher les recherches qui ont déclenché la diffusion de votre annonce

Découvrez les mots les plus populaires recherchés par vos clients lorsqu’ils ont cliqué sur votre annonce grâce au rapport sur les termes de recherche. De cette façon, vous avez une meilleure idée de ce que les internautes recherchaient avant de vous trouvez.

Les mots clés sont les phrases que vous énumérez dans votre compte et qui vous aident à déterminer où et quand votre annonce peut être diffusée.

Les termes de recherche sont les mots ou les phrases recherchés par une personne et qui ont déclenché la diffusion de votre annonce. Par exemple, si vous avez le mot clé chaussures de football dans votre campagne, votre annonce peut être diffusée si un client recherche des chaussures de football pour les jeunes. Dans ce cas, le terme de recherche est chaussures de football pour les jeunes.

4.5.1. VOTRE ANNONCE S’AFFICHE-T-ELLE POUR LES TERMES DE RECHERCHE QUE VOUS SOUHAITEZ ?

Vérifiez que vos mots clés déclenchent la diffusion de votre annonce pour les termes de recherche qui correspondent à votre activité. Si votre annonce est diffusée lors de recherches qui sont pertinentes et qui génèrent des conversions, cela indique alors que vous dépensez de l’argent sur les bons mots clés. Dans le cas contraire, vous devriez investir dans d’autres mots clés.

La colonne « Ajouté/Exclu » indique si un terme de recherche de votre rapport fait également partie de vos mots clés (« Ajouté ») ou de vos mots clés à exclure (« Exclu »).

4.5.2. LES TERMES DE RECHERCHE SONT-ILS PERTINENTS ?

Votre rapport sur les termes de recherche peut révéler de nouveaux mots clés auxquels vous n’avez pas pensé. Ces derniers peuvent constituer des opportunités pour atteindre davantage de clients avec différentes variantes de mots clés.

Si vous identifiez un terme de recherche qui n’est pas suffisamment pertinent ou rentable pour votre activité, ajoutez-le en tant que mot clé à exclure. Cela contribuera à rendre votre campagne plus rentable en filtrant les personnes qui recherchent des produits et services que vous n’offrez pas. Par exemple, si vous ne vendez que des chaussures de football pour jeune et si vous voyez que le terme de recherche chaussures de football pour adulte déclenche la diffusion de vos annonces, il est préférable d’ajouter adulte en tant que mot clé à exclure.

4.5.3. UTILISEZ-VOUS BONS TYPES DE CORRESPONDANCE DES MOTS CLÉS ?

La colonne « Type de correspondance » du rapport sur les termes de recherche indique le degré de similitude entre les mots clés de votre compte et les termes de recherche ayant déclenché la diffusion de vos annonces sur Google. Par exemple, si vous voyez que le terme de recherche chaussures de football est répertorié comme « Mot clé exact », cela signifie que ce terme de recherche correspond exactement à votre mot clé chaussures de football.

Afficher le rapport en terme de recherche :

  1. Connectez-vous à votre compte AdWords.

  2. Cliquez sur l’onglet Mots clés.

  3. Cliquez sur Termes de recherche. Les données relatives aux termes de recherche ayant déclenché des impressions et des clics s’affichent.

Gardez à l’esprit que seuls certains termes de recherche sont affichés. Il s’agit de ceux qui ont été saisis par les utilisateurs il y a au moins 24 heures, et qui ont enregistré des clics au cours des 30 derniers jours ou ont fait l’objet d’un grand nombre de recherches. Tous les termes qui ne répondent pas à ces critères sont regroupés dans la ligne « Autres termes de recherche ».

5. Créer une campagne de “Remaketing Dynamique”

5.1. Principe

Le principe du remarketing est simple : il vous permet de diffuser des annonces aux internautes ayant déjà visité votre site web. Concrètement :

  1. Vous importez votre flux de produits dans Google Merchant Center.

  2. L’internaute visite votre site et consulte certains de vos produits.

  3. Ce client potentiel est ainsi intégré automatiquement à votre liste de remarketing.

  4. Plus tard dans la journée, l’internaute consulte un autre site internet. C’est à ce moment que votre annonce de remarketing dynamique apparait. Concrètement, sur le même modèle que les annonces Google Shopping, on présente à l’internaute un visuel des produits qu’il a consulté sur votre site. L’objectif étant d’attirer votre client potentiel à revenir sur votre site pour réaliser son achat.

Le remarketing dynamique est un formidable complément à Google Shopping. Tout d’abord, parce que pour lancer une campagne de remarketing dynamique, il vous suffit d’utiliser le même compte Google Merchant Center que pour vos campagnes Google Shopping. Autrement dit, lorsque vous avez effectué le travail pour que vos produits apparaissent sur Shopping, il ne vous reste plus qu’à créer la campagne de remarketing dynamique dans Google Adwords.

5.2. Fonctionnement

Sur Google Adwords

Créer une campagne Display

Google Shopping - Créer une campagne de remarketing dynamique-1

 

Choisissez votre objectif marketing : en l’occurrence « acheter sur le site web »

Google Shopping - Créer une campagne de remarketing dynamique-2

Dans les paramètres avancés, sélectionnez « Paramètres d’annonces dynamiques » et sélectionnez votre flux.

Google Shopping - Créer une campagne de remarketing dynamique-3

En général, avec le remarketing dynamique, vous remarquerez rapidement que le taux de clics (CTR) sur les annonces est très faible. En moyenne 0,25% ou 0,30%. Mais ce n’est pas parce que les internautes ne cliquent pas sur vos annonces qu’ils ne les ont pas vues. D’ailleurs, vous remarquerez également que le remarketing dynamique génère 2 types de « conversions » :

  • Les conversions (ou conversions directes): ce sont les achats effectués sur votre site suite au clic sur votre annonce de remarketing dynamique.

  • Les conversions après affichage: il s’agit de conversions « indirectes ». En effet, les internautes ciblés par vos annonces de remarketing dynamique sont nombreux, mais peu d’entre eux cliquent directement sur vos annonces (cf : 0,30%). Ces dernières constituent plutôt un rappel, une incitation à revenir sur votre site pour effectuer l’achat. Et c’est ce qu’ils vont faire, mais en utilisant un autre canal (référencement naturel, trafic direct …)

Enfin, nous avons déjà vu ensemble que le taux de clics sur les annonces de remarketing est faible, mais que cela n’empêche pas les internautes de voir vos annonces. Et étant donné que vous ne payez Google qu’à partir du moment où les internautes cliquent sur vos annonces, le remarketing dynamique vous permet d’avoir une forte visibilité à moindre coût.

Adwords
Google
Shopping
Publié par Evolutis

Compte de publication d'Evolutis